leçon n°1: l’approche nyctalope

Leçon n°1 : L’approche nyctalope

 Contexte : Dans un bar, de nuit, le mathématicien de vos rêves sosie de Niels Garrel ou Louis Schneider, écarte la foule pour s’approcher et vous dire à l’oreille (mais sans la mordre)

  « J’aime bien tes yeux, on dirait une vraie NYCTALOPE »

Deux possibilités :

A. c’est une insulte, il m’a dit « nique salope » en geek de comptoir, je vais l’endormir en mettant de la drogue paralysante dans son verre et je vais garder son cadavre sous verre pour pouvoir le regarder toute ma vie.

B. C’est un compliment, il me dit que j’ai des yeux de chatte (et non il n’a même pas voulu faire d’allusions graveleuses, il est innocent, il ressemble à Louis Schneider, je l’aime)

Si Louis Schneider te dit que t’as des yeux de Nyctalope, oui c’est un compliment et oui tu l’épouses.
Si mi Louis Garrel mi Neils Schneider te dit que t’as des yeux de Nyctalope, oui c’est un compliment et oui tu l’épouses.

La bonne réponse est la B.

En effet, la nyctalopie est la capacité de certaines espèces de voir dans l’obscurité, comme les chats.

Nos félidés domestiques possèdent, comme nous, deux types de cellules sur leurs rétines :

– les cellules de types cônes qui permettent  la vision des couleurs et qui ont besoin de lumière pour être activée correctement

– les cellules de types bâtonnets qui permettent une vision en noir et blanc mais qui sont sensibles même lors d’une stimulation lumineuse faible.

Les espèces ou individus nyctalopes possèdent un plus grand nombre de bâtonnets que de cônes , ainsi leur vision nocturne est plus performante mais leur vison des couleurs est réduite. Les chattes, par exemple ne voient presque pas le rouge et très mal le vert. De plus, la présence d’une membrane réfléchissante sur la rétine de ces félins, appelée TAPETUM-LUCIDUM permet d’augmenter la sensibilité à la lumière et donne l’impression que leurs yeux brillent la nuit.

 Comment répondre :

Façon romantique (vous porterez en même temps une robe type Jane Austen, du genre orgueils et préjugés, pour un meilleur effet):

– « quand tu arrives, t’es comme le crépuscule pour un héméralope, tu me rends aveugle »

(l ‘héméralopie c’est un peu l’inverse de la nyctalopie, c’est la difficulté excessive à voir lorsque la luminosité diminue. Ceci est souvent soit à un défaut de vitamine A soit à une maladie génétique qui empêche la synthèse de pourpre rétinien nécessaire à une bonne vision)

Comment ne pas répondre :

La vulgaire maladroite :

–  « Je crois savoir que les chattes sont un peu PRESBYTES aussi tu sais …ahha mmmhh (air mutin) ».

Alors oui vous avez raison, les félidés, ne voient pas très bien de près, mais là, si vérité peut s’enrober d’un peu plus de subtilité, le monde du romantisme ne s’en portera que mieux. Et puis vous allez l’effrayer, garder ça pour plus tard, pour l’intimité.

Celle qui a pris trop de NMDA :

– «  Rejoins moi aux toilettes, je veux sentir tes mains sur mes vibrisses »

Publicités

3 réponses à “leçon n°1: l’approche nyctalope

  1. Pingback: Comprendre respecter, aimer et niquer un(e) scientifique | scienceabilly·

  2. Pingback: leçon n°2 : L’attaque Homonculus | scienceabilly·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s