La sélection d’abeilles hygiéniques pour lutter contre le varroa.

Dialogue téléphonique imaginaire se déroulant dans ma tête le 7 juin 2014

-Tu fais quoi samedi, tu viens à la Villette sonique?

– Non, je peux pas, je vais voir comment on fait des inséminations sur des abeilles pour lutter contre le varroa

-….en gros tu préfères branler des abeilles plutôt que de venir avec moi, c’est ça?

– …si tu veux pas la réponse, faut pas poser la question.

Le Varroa, c’est un acarien, c’est aussi, comme beaucoup de ses compères, une plaie.

Varroa. Photo: Gilles-San-Martin-1024x685

Varroa. Photo: Gilles-San-Martin-1024×685

D’abord pour les abeilles qui se font sucer le sang par le Varroa. Que ce soit à l’état de larves, lorsqu’elles sont prises au piège avec ce parasite dans leurs alvéoles, ou à l’état adulte. En affaiblissant ainsi les colonies, l’infestation par le Varroa entraine le développement de maladies opportunistes (mycoses, loques,viroses) responsables, entre autres, de paralysies des abeilles, de déformation des ailes, de destruction des larves. Pour comparer à ce que cela donnerait sur nous, en rapport taille parasite (varroa)/taille parasité (abeille), cela équivaudrait à ce que 1,2,3 ou 4 chats soient agrippés à nous toute la sainte journée pour essayer de nous pomper le sang depuis notre naissance.

Ensuite, le Varroa c’est aussi la plaie pour les apiculteurs parce qu’une ruche infectée par le Varroa, même si elle survit, va avoir un taux de mortalité élevée et une production de miel en baisse..

Alors même que niveau fléau, l’abeille avait déjà gagné toutes ses étoiles. Elle doit déjà survivre aux pesticides comme les néonicotinoïdes, au frelon asiatique, aux monocultures, à la destruction de leurs habitats naturels, aux aléas du climat, aux agresseurs et à Winnie l’Ourson. Si j’étais une abeille je m’interrogerais quand même sur mon Karma, parce qu’elle a beau contribuer à sauver les fleurs, les fruits, les légumes et donc l’humanité en pollinisant à tout va, elle a beau vomir toute sa nourriture pour nous en faire du miel, que tout le monde adore, elle a beau ne piquer que si vraiment y’a besoin (oui parce quand elle pique, elle perd aussi la moitié de son abdomen et donc la vie. D’ailleurs c’est la même chose quand le mâle nique), BEN NON ELLE EN PREND QUAND MEME PLEIN LA GUEULE, alors moi j’ai comme idée que dans une vie antérieure, les abeilles, c’étaient probablement des ogres pédophiles racistes mangeurs de biches et dresseurs de sangsues, je vois pas d’autres explications.

Mais heureusement, certains apiculteurs, ne jugent pas les abeilles à leur karma antérieur et, parce qu’ils aiment la bête et le miel, ils ont décidé de lutter contre le Varroa, en sélectionnant des abeilles résistantes à ce parasite.

Comment ils font?

Certaines abeilles ont développé des comportements, dit hygiéniques afin de se débarrasser des larves infectées juste à temps pour éviter que le parasite ne se répande dans la colonie.

illustration Merit de Jong

illustration : Merit de Jong (http://aristabeeresearch.org/)

Des apiculteurs, réunit en une fondation de recherche, tentent logiquement d’effectuer des croisements pour obtenir des abeilles réunissant le plus de qualités possibles: bonne production de miel, résistance aux parasites, comportement hygiénique, non agressives..

Et c’est ce que je suis allée voir samedi à l’abeille hurepoise ou Pascal, le maître des lieux, et Julien  pratiquent de la sélection en réalisant des croisements entre différents types d’abeilles. Pour mener à bien cette étude, ils doivent réaliser des inséminations sur des abeilles, et je peux vous dire que c’est tout un art.

D’abord il faut choper des mâles d’intérêt, (heureusement, les mâles ne piquent pas)

IMG_8447

, ensuite on les met dans une cage:

IMG_8448

Puis, on retourne au labo/miellerie, pour appuyer sur le thorax et l’abdomen du mâle, expulsant ainsi les organes génitaux du reste du corps.

IMG_8462 copie

On aspire le sperme à l’aide d’une seringue. Là c’est la boucherie, on continue, jusqu’à avoir dézingué pour leur sperme, un maximum de mâles fertiles.

IMG_8480

IMG_8467

Vous mettez le sperme de côté. (En cuisine, on dirait: « réservez le sperme, et procédez à l’étape suivante »)

Ensuite, faut choper les reines qui sont porteuses des gènes permettant de développer les qualités qui vous intéressent (ici le comportement hygiéniste par exemple),

D’ailleurs voici une petite animation flash, concoctée par Julien, qui vous permet de vous entrainer à reconnaître rapidement une reine (un indice, la reine a toujours un gros cul)

http://apihappy.fr/images/Flash/trouverlareine13.swf

Une fois chopées, il faut endormir les reines par narcose une première fois pendant 5 min, ensuite les relâcher, puis les rechoper une seconde fois, 24 h plus tard pour les rendormir… il vous reste 5 min pour mettre en place l’abeille et lui injecter le sperme préalablement récolté avant qu’elle ne se réveille. TENDU.

IMG_8434

IMG_8432 copie

IMG_8432 copie

 

IMG_8433

…normalement c’est bon pour cette reine car elle peut garder le sperme injecté plusieurs années dans sa spermathèque. Vous lui coupez les ailes, pour l’empêcher de se barrer de la ruche (ce serait dommage de voir tout ce travail s’envoler), vous la marquez, vous référencez soigneusement tous les croisements, vous faites gaffe à ne pas trop faire de consanguinité, mais tout en gardant une population la plus stable et la plus homogène possible, vous finissez (Inch Allah) par obtenir des abeilles, qui font du miel, survivent au Varroa, sont gentilles avec les apiculteurs et leurs voisins et qui font votre vaisselle pendant que vous dormez, vous avez sauvé le monde, vous pouvez dormir tranquille. En attendant,vous continuez à bosser sur les abeilles, en plus de votre vrai travail, et vous vous dites qu’un peu de soutien, et un peu d’aide, ça ferait du bien.

Bisous,

billie

Pour aller plus vite, plus loin, plus fort:

http://aristabeeresearch.org/fr/resistance-a-varroa/

http://apihappy.fr/

https://sites.google.com/site/abeillealternative/varroas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s