dissection et contradiction

Depuis le 28 novembre 2014, la dissection des souris c’est fini! Comme c’est expliqué simplement ici (aux recteurs de l’académie qui ont eu une prime de plus de 30 000 euros cette année, pour savoir lire) et de façon plus détaillée .

C’est dommage parce que je rigolais bien avec les dissections, pas seulement avec les élèves passionnés, les futurs psychopathes ou chirurgiens (mais lorsqu’on travaille en ZEP, on sait où va pencher la balance), pas seulement avec les élèves terrorisés et vomissant. Parfois aussi avec les parents, comme de cette réunion parent-professeurs  où j’annonce que nous allons réaliser des dissection de souris en classe:

-Vivante?!! s’exclame horrifiée une maman.

Lui répondant le plus sérieusement du monde:

– Evidemment Madame, vos enfants devront les attraper vivantes dans leurs cages et leur briser le cou d’un coup de dents. +1 sur la moyenne à celui qui y arrive du premier coup.

Vous auriez vu sa tête horrifiée. C’est pour ça que j’aime mon métier.

Et oui c’était le bon temps, celui où la vie animale n’avait aucune valeur. C’est terminé tout cela, maintenant fini la dissection des pauvres bêtes innocentes. Enfin, seulement les vertébrés, parce que être vertébrés c’est être supérieur dans l’évolution, hein, et puis seulement des trucs que l’Homme ne mange pas, ce qui donne une interprétation toute régionale à ces décrets. Ben SI madame, en Ardèche on fait du paté de souris nous, mon haleine tu crois qu’elle vient d’où? Et sauf les céphalopodes, parce que c’est mignon les céphalopodes, ils sont presque pas vertébrés mais ils ont pas l’air complétement cons non plus, on les aime bien, souvent ce sont nos mascottes, ce serait cruel de disséquer nos mascottes, même si on les bouffe en tapas. Hein? Hochez, cruels psychopathes assoiffés de sang. Bouffeurs de poulpe va. Bon le seul problème, c’est qu’on interdit, on interdit, pour la bonne cause, certes, mais il n’y a pas d’alternatives.. On aurait pu développer des modèles en résine par exemple? Ben non, démerdez vous. Les rares simulations de dissections virtuelles sont tellement mais tellement mauvaises que l’on dirait de la pop coréenne. autant vous dire qu’on est pas rendu.

Pourtant au fin fond de ma psyché, je suis soulagée d’arrêter les dissections car il y avait comme une contradiction. Je vous explique ça en images:

dissection171

….

dissection172

 

dissection173

 

 

dissection174

dissection175

 

 

dissection176

dissection177

 

Bisous billie

😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s