pourquoi il ne faut pas manger son placenta

Un jour où l’autre vous aurez à faire avec une histoire de placenta.

J’espère alors que ce sera pour votre plus grand bonheur. J’espère aussi que cela n’aura rien à voir avec une recette de cuisine ou un menu de fêtes. Il se peut que l’on vous conseille de le manger, que l’on vous dise que c’est un héritage viral, que l’on vous demande de faire don du sang placentaire ou peut être même voudrez vous payer pour le conserver. Pour y voir plus clair mais surtout pour avoir de quoi faire votre intéressant(e) lorsque ce jour se produira, lisez la suite.

 Le placenta c’est quoi ?

C’est  un organe mixte développé par l’embryon lors de la grossesse. Cet organe apporte à l’embryon tout ce dont il a besoin (nourriture, eau, oxygène, protection).

Autrement dit c’est un organe à moitié étranger à la mère, développé par le zygote pour le zygote pour mieux piquer la bouffe et pomper l’oxygène à sa daronne.  Une sorte de crise d’adolescence embryonnaire.

plac1

Comme dans la vraie vie, un embryon ne se développe pas en flottant dans une bulle sur un fond noir, il est nécessaire de montrer par une illustration où se place le placenta par rapport au corps de l’hôte (la maman)

placenta 3

Le placenta, résultat d’une infection qui aurait « bien tournée »

Le placenta se met en place à l’aide de molécules appelées les syncitines. Il a été démontré que, sans le gène codant pour la syncitine A, les souris ne peuvent pas développer cette structure embryonnaire, et ne peuvent donc pas avoir de progéniture.

Là où l’affaire devient intéressante, c’est qu’il semblerait que le gène de la syncitine chez les mammifères, soit l’héritage d’anciennes et multiples infections virales. Ces contaminations virales, auraient permis, il y a plus de 100 millions d’années, le passage du développement embryonnaire externe (dans des œufs) au mode interne.

Bref, peut être que si un virus n’avait pas fait cadeau de 2/3 gènes à certaines de nos très vieilles aïeules, nous ferions des œufs, que nous regarderions évoluer gentiment pendant 9 mois,

« martine fille de reptile »

POSTER-INSEMINOID

Le placenta, ça se mange?

Selon January Jones , oui, c’est d’ailleurs sa « doula » qui lui a dit (sorte de gourou spécialisée dans l’endoctrinement des mères célibataires  au moment du baby blues).

D’ailleurs, étymologiquement, Placenta viendrait d’un mot latin signifiant « gateau » lui même venant du grec « en forme de plaque ».

January Jones : elle a mangé son placenta après son accouchement

Par M.B – Le 26/03/2012 pour le site elle.fr

january-jones January Jones, une des actrices de la série « Mad   Men », qui a accouché en septembre dernier d’un  petit garçon, a récemment confié son secret pour avoir retrouvé la forme si rapidement après sa grossesse. Interrogée par le magazine américain People, la comédienne a déclaré avoir mangé son placenta après l’accouchement. « J’ai une doula fantastique, qui fait en sorte que je mange bien, des vitamines, du thé et des capsules de placenta. Votre placenta est déshydraté et transformé en vitamines. J’ai d’abord été très réticente, mais en réalité, nous sommes les seuls mammifères à ne pas le faire. » La star, impressionnée par les effets de ce cocktail, peu ragoûtant mais naturel, pousse les autres mères à suivre son exemple : « Cela n’avait rien d’une décoction de sorcière ou quelque chose comme ça. Je le suggère à toutes les jeunes mamans », a ajouté January Jones au magazine.

Déjà permettons nous de rappeler à gentille gourou doula que certains mammifères ne possèdent quasi-pas de placenta, c‘est le cas des marsupiaux comme le  « cro mignon » koala, le kangourou roux ou le pétaurus. Seuls ceux que l’on nomme «  les éuthériens »possèdent un véritable placenta fonctionnel. Mais bon, je suis tatillone, ok.

 nous sommes les seuls mammifères à ne pas le faire. »

Laissons à la doula le bénéfice et du doute et supposons, qu’elle (parce que moi, non) a vraiment fourni l’effort d’aller vérifier que les 4 496 espèces de mammifères connues actuellement, du gnou bleu (Connochaetes taurinus taurinus) au chimpanzé, ainsi que les espèces disparues (représentées  par exemple par les fossiles Morganucodon et eozostron datant du Trias supérieur (-210 Ma) avaient ou ont encore pour coutume de manger leur placenta. Voilà, voilà , vous doutez ? Moi aussi, mais soyons charitable, continuons notre chemin et adoptons son point de vue.

Je voudrais aller au bout de la logique de fantastique doula pour lui signaler que nous sommes aussi les seuls mammifères à pouvoir, quand nous avons faim ou un petit coup de mou (comme après un accouchement)  disposer d’un système permettant de nous nourrir sans effort (a contrario de la chasse ou du broutage en savane) s’appelant les commerces (du picard au boucher, il y a de quoi faire). Par ailleurs doula suivra jusqu’au bout ces principes et conseillera à January de ne pas envoyer son petit à l’école puisque nous sommes « les seuls mammifères à le faire »

Revenons au terrible argument censé nous convertir à la placentophagie : « peu ragoutant  mais NATUREL » Là, je craque. Putain c’est pas possible d’être aussi…naïve.

Gentille triple cruche, sais-tu que  la digitaline, substance pouvant provoquer des arrêts cardiaques, est très naturellement produite par la jolie fleur digitale? Ainsi de nombreuses plantes ou animaux ont eu une survie améliorée lorsque NATURELLEMENT une mutation leur a permis produire des toxines luttant contre d’éventuels prédateurs. A cette époque bien sûr, n’étaient pas inclus dans les prédateurs de placenta les jolies mamans starlettes à Hollywood.  A retenir donc : Nature ne rime pas avec nounours à la guimauve.

 Manger une partie de son bébé, est-ce légal ?

Si  pour vous femmes et futures mamans françaises, mes arguments (ôh combien subtils) n’avaient point fait mouche, sachez que, si vous tentiez de subtiliser tout ou partie du placenta de votre junior, vous seriez dans l’illégalité, car comme le prévoit la loi n° 2011- 814 : « Le prélèvement de cellules hématopoïétiques du sang de cordon et du sang placentaire ainsi que de cellules du cordon et du placenta ne peut être effectué qu’à des fins scientifiques ou thérapeutiques »

Mais alors pourquoi ! ?

Il est vrai que certains mammifères, y compris des herbivores, comme les chèvres, mangent le placenta après la mise à bas. Plusieurs explications seraient avancées, (sans qu’aucune étude, à ma connaissance, n’ait été réalisée pour tester ces hypothèses) :

1)   la femelle chèvre aurait besoin d’un petit coup de boost pour se remettre et pour favoriser la lactation, manger le placenta pourrait le lui fournir.

2)   Manger le placenta au lieu de le laisser trainer à côté, cela éviterait d’attirer les mouches porteuses de microbes ou d’éventuels prédateurs.

3)    Le placenta a souvent une portée symbolique : en France à La fin du 16 eme siècle, l’ingestion fut interdite, mais parfois le père allait enterrer le placenta du nouveau né, cela servait alors « d’engrais » pour une plante. Dans d’autres populations on se dépêchait d’aller planquer le placenta car l’on pensait que s’il tombait dans des mains malintentionnées, cela maudirait le nouveau né.

Donner le placenta plutôt que de le manger:

 « Chaque jour en France, un patient est greffé avec des cellules souches issues du sang de cordon ombilical. Prélevé à la naissance, le sang de cordon peut guérir plus de 80 maladies parmi lesquelles des cancers du sang.  »

En effet les cellules du sang placentaires ont la particularité d’être des cellules souches, elles peuvent donc « remplacer  » chez un individu malade ses cellules du sang « défectueuses » et le guérir. ( cf on a en déjà parlé ici)

En France le don de cordon est bénévole, gratuit et basé sur la solidarité, or les donneuses manquent et de plus plus d’entreprises privées étrangères, fleurant le bon filon, proposent aux futures mamans de conserver le sang placentaire pour leurs propres enfants. MAIS:

1)   pour cela il faut envoyer le sang de cordon à l’entreprise par la poste et ça c’est INTERDIT par la loi

2)  aucune étude n’a su démontrer qu’il était meilleur pour un enfant d’être greffé par son propre sang de cordon que par celui d’un autre.

Conclusion :

gardez vos sous, ne mangez pas votre placenta, et faites don du sang placentaire.

Billie.

she-ate-her-placenta

Pour aller plus loin, plus vite, plus fort :

http://www2.cnrs.fr/journal/4473.htm

http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/accouchement/apres-forme/15530-manger-placenta.htm

http://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/January-Jones-elle-a-mange-son-placenta-apres-son-accouchement-1973358

http://www.dondusang.net/rewrite/article/2435/les-dons-de-sang/les-besoins/les-besoins.htm?idRubrique=979

http://www.iledefrance-est.cnrs.fr/com/documents/gene_syncitine.pdf

http://www.slate.fr/story/29867/placenta-cellules-souches-commerce

http://blogs.discovermagazine.com/loom/2012/02/14/mammals-made-by-viruses/#.UMTWLJPm56I

23 réponses à “pourquoi il ne faut pas manger son placenta

  1. En tant que sage-femme, j’ai été très rarement confronté à ce genre de demande. Le placenta, cet organe, aussi physiologiquement impressionnant que provisoire, dégoûte la majorité des patientes quand on leur montre.
    Mon épouse, qui fait le même métier, a déjà eu cette demande. Elle a apporté couteau-fourchette à la patiente, en lui disant que ce serait mieux de ne pas le faire, mais celle-ci insistait. Elle a vomi à la première bouchée!
    Un couple, une fois, m’a demandé de le conserver pour planter un arbre dessus dans le jardin, trouvant le symbole plutôt joli, j’ai accepté…

    Pour en revenir aux mammifères, si la majorité mange leur placenta, la plupart mange également les nouveaux-nés qui paraissent maladifs! C’est bizarre, les doulas ne préconisent pas ce genre de pratique!

  2. Alors la « doula » serait « une sorte de gourou spécialisée dans l’endoctrinement des mères célibataires au moment du baby blues » ? L’auteur serait-il pigiste pour Le Gorafi à ses heures perdues ?

    Je suis en train de cuisiner mon placenta, justement ; je surfais sur le web pour trouver des recettes. Je vous donnerai des nouvelles 😉

  3. J’ai pas compris POURQUOI il ne fallait pas le manger… votre article se borne a sous-entendre que c’est pas bien avec un argumentaire par l’absurde assez décontenançant, mais pourquoi? ça j’ai pas trouvé… est-ce toxique? est-ce pas éthique? Est-ce pas légal? on m’a donné mes dents de sagesse à la sortie de la clinique sans que je les aient demandées, certains conservent leur calculs rénaux… en quoi est-ce différent ? Qu’on n’en aie pas envie, soit, je comprends. Que ça vous dégoûte? je m’en tamponne le coquillard et le flanc gauche : était-ce la peine de publier un article pour ça. J’attendais un peu plus scientifique comme article. Dommage.

    • Mon article était juste pour montrer que contrairement à ce qu’annoncent de nombreux « thérapeutes » il n’y pas de bonnes raisons de manger son placenta, ni de payer pour ça. Et par ailleurs, cela peut être hors la loi (faut lire tout chérie dans les articles, y compris la fin, vous trouverez plus facilement des réponses à vos questions). Effectivement vous faites ce que vous voulez de votre corps, y compris vous « tamponnez le coquillard », je vous souhaites d’ailleurs bien du plaisir.

  4. J’avais bien tout lu mon chou, mais cette loi fait visiblement l’objet de différentes interprétations en fonction de l’organe (les dents de sagesse sont également des organes), du lieu (chez soi, à la maternité, certains hôpitaux), du pays (rien que pour l’Europe, l’interprétation est différente si on se trouve en France, en Italie ou bien en Allemagne ou R-U)… Puisqu’en accouchant chez soi, on peut tout à fait faire ce que bon nous semble de notre placenta et que certains hôpitaux le donnent à la famille sans rechigner, ce n’est pas aussi tranché légalement que vous semblez le dire. Qu’il existe des règles d’hygiène à respecter dans un hôpital, je peux le comprendre, mais ça n’a rien à voir avec cette loi qui fut initialement pensée pour réglementer/interdire le trafic d’organes.

    • De quelle loi parlez vous? Celle qui interdit de prélever du sang de cordon si ce n’est à des fins thérapeutiques (et non, j’insiste il n’y toujours aucune preuve que manger son placenta est une pratique thérapeutique..) ou celle qui interdit d’envoyer son sang de cordon par la poste? quel est votre argument ? qu’en dépit des lois existantes, certaines le font quand même, cela vous étonne? tranché légalement ça veut dire quoi? oui les textes existent, non tout le monde ne les applique pas. big news. Il parait même qu’il y a des gens qui téléphonent au volant. En quoi cela apporte un argument en faveur de l’absorption d’un placenta en croute, je ne vois pas. Je remarque par ailleurs que peu de partisans de cette pratique ne font ce simple rappel à la loi, ce qui ne me parait pas très honnête.

  5. et vous? de quelle loi parlez-vous? parce que prélever du sang et récupérer un de ses propres organes, c’est déjà pas la même chose. Et bon, pour les remarques ironiques qui n’apportent rien au sujet et qui font diversions on peut faire un concours, mais je vois pas bien en quoi ça prouverait que manger son placenta à la suite de son accouchement est nocif.

  6. CE N’EST PAS NOCIF cela ne présente aucun intérêt, cela peut juste vider votre portefeuille et vous placer dans une situation délicate vis à vis des lois françaises. Maintenant si vous voulez manger votre placenta, faites comme bon vous semble et puis s’il vous plaît ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

  7. RÉVEILLEZ VOUS NE FAITE SURTOUS PAS CETTE erreur INJUSTE êtes vous dépourvu de raison???????
    Des pauvres sans personnalité qui imitent par envie les riches?(star)
    La viande est à la base déconseillé pour la santé alors de la à manger sa propre chair et son sang?
    C’est du cannibalisme voilà comment la société vous manipule en sachant que pour la récupération de l’accouchement le fer et vitamines se retrouvent en plus grande quantité dans nos multiples aliments naturel(etc)renseignez vous sérieusement au lieu d’être crédules .
    Et cessez de comparer les annimaux qui n’ont pas la possibilité de couper leur cordons aux hommes qui ont la capacité et l’intelligence de fabriquer des avions et fusées donc vous qui êtes intelligent pourquoi vous humilier ainsi à envier les annimaux et les imiter alors que notre corp et la nature nous apporte le meilleur depuis la nuit des temps à vous d’atterrir et de vous satisfaire de ce que vous possédez déjà car vos envies iréel vous guide vers des fausses satisfactions temporaire alimenté par ces stars qui y gagnent…….

  8. Pardon? c’est exactement parce que la nature m’a pourvue de tout ce qu’il faut que je n’ai pas besoin d’aller chercher le fer et autres hormones ailleurs que dans mon propre corps à un moment où je n’ai pas du tout envie de me déplacer c’est à dire juste après un accouchement.
    Je n’ai pas besoin de savoir qu’unetelle ou untel le fait pour faire quoique ce soit, je n’ai pas besoin d’envoyer quoique ce soit par la poste, ni d’aller payer pour me faire cuisiner mon placenta de façon spéciale, ni de dépenser quoique ce soit comme somme extravagante pour me préparer une solution d’isothérapie.
    En revanche les entreprises pharmaceutiques et cosmétiques et les hôpitaux se font pas mal de blé avec cette partie du corps à notre insu, en nous faisant croire que le placenta a l’obligation d’être incinéré, sans nous demander quoique ce soit, sans nous informer de ce qu’ils en font réellement (voir l’amendement « Mérieux » du nom du labo pharmaceutique au profit duquel la loi a été aménagée) dans beaucoup de cas, et ça c’est pas, mais alors pas du tout éthique. Cet article vise à dire qu’il ne faut pas consommer son placenta parce qu’il est interdit de l’envoyer par la poste (si j’ai bien compris hihi, ne prenez pas la mouche, je caricature évidemment), mais je pense que le problème est vraiment ailleurs.
    Les animaux (avec un seul n) n’ont pas la possibilité de couper leur cordon? ah bon? pourtant j’aurais juré qu’ils avaient des dents (pour la plupart des mammifères en tout cas, mais je suis pas allée vérifier sur toutes les espèces hein?). On a fait des fusées certes et des supermarchés et des pharmacies et des guerres et des massacres innommables en tant qu’espèce humaine, faut-il vraiment nous louer pour cela? Cannibale? je me ronge les ongles je dois sûrement l’être un peu alors.
    Allez, à bientôt, je vous laisse. On en reparlera si on me laisse un jour l’occasion de voir si j’ai envie de croquer un bout de mon placenta. Sans rancune!

    • certaines femmes sont vraiment influençables… ça fait pitié…
      comme le dit l’article que je vous met ci dessous le placenta fonctionne comme un FILTRE donc récupère la plupart des trucs qui sont nocifs pour l’enfant.
      sinon marie-j ton commentaire m’amuse beaucoup. Parce que tu crois que les laboratoires pharmaceutiques (en plus d’être illégal) qui vont mettre sous capsule ton placenta ils se font pas plein de fric sur ton dos? Je préfère soutenir les entreprises pharmaceutiques et les hôpitaux qui utilisent le placenta à des fins de RECHERCHE et de TRAITEMENT pour les personnes atteintes de maladies qui EUX en ont vraiment besoin! Si ton enfant était atteint d’une maladie génétique que seul les cellules souches d’un cordon ombilicale pouvait soigner tu serais pas contente d’y avoir accès?
      certes cet article est écrit assez maladroitement mais la personne qui l’a rédigé a complètement raison. Quand je lis sur internet, je veux pas donner/prendre tel vitamine à mon enfant/à moi parce que c’est synthétique c’est pas naturel : moi ça me choque! Bon sang c’est la même molécule! La plupart des substances sont créées à l’heure actuelle de manière synthétique. Si ce n’était pas le cas la plupart des espèces d’animaux et de plantes seraient en voie de disparition parce que on ne peut tt simplement PAS combler les besoins totales de la population. Et même qu’est ce qui est vraiment naturel aujourd’hui? Et là où je rejoins la personne qui a rédigé cet article, nous ne sommes pas les seules espèces à ne pas manger notre placenta il y en a plein d’autres! à savoir également, physiologiquement parlant, les placenta des différentes espèces n’ont pas du tout la même forme, ne sont pas du tout du même type. je ne m’y connais pas encore assez, mais sachant que les zones d’échanges ne sont pas aux mêmes endroits en fonction des type de placenta, je ne serais pas surprise si les substances/hormones/mécanismes biochimiques produites par les différentes espèces en fonction des placenta était différentes. Autrement dit, si le placenta par exemple d’un chien est différent de celui de l’homme physiologiquement comment sans études pourrait ont être sûr que ça a les mêmes effets bénéfiques en les mangeant?
      Quand aux témoignages de femmes qui ont mangés leur placenta et qui disent « génial je me sens super j’ai la peau plus douce..etc » qu’est ce qui vous dit que c’est pas juste dans leur tête? ça s’appelle l’effet placebo mesdames.
      bref, pour ce qui est d’un point de vue de religion, de tradition là ok je suis d’accord mais pour le reste non je peux pas.
      En plus c’est complètement dégueu! Ton placenta est en contact avec ton liquide amniotique pendant 9mois, et pour ceux qui saurait pas, il y a de l’urine dans ce liquide amniotique! Et quand on pense par où ce liquide passe et avec quoi il rentre en contact dans le bébé moi ça me donne juste envie de vomir.
      bref les filles, ok on a fait des guerres des fusées ou tout ce que vous voulez mais on a avant tout un cerveau. Je pense que c’est ce que Emane voulait dire. Utilisez le au lieu de vous faire influencer! Renseignez vous sur le placenta (de préférence avec des bouquins avec un point de vue NEUTRE).
      Voilà bonne continuation à toutes!! 😉
      http://www.guinee58.com/index.php?option=com_content&view=article&id=8308:2015-03-12-16-18-06&catid=34:politique-guinee-conakry&Itemid=68

  9. Heu sans vouloir jeter de l’huile sur le feu je suis assez d’accord avec les commentaires de Marie-J.
    J’ai lu l’article en pensant qu’il me démontrerait pourquoi c’est si crétin que ca de manger son placenta et au final j’ai pas compris pourquoi.
    a) je ne vois nulle part, aucune étude qui montre que le placenta est « toxique »
    b) si le placenta est utilisé a des fins thérapeutiques (pour soigner le cancer) dans ce cas c’est bien qu’il a des propriété intéressantes non? Donc pourquoi interdire a son propriétaire de le manger?

    Enfin plus généralement je pense que ce qui est choquant ici c’est pas le débat labos pharmaceutiques, petites pilules de placenta en poudre et stars de cinéma etc. C’est le fait de ne pas etre libre de faire ce qu’on veut avec son corps (je veux dire merde, les femmes se tapent 9 mois de grossesse a en chier, on peut pas les laisser manger leur placenta tranquillou si elles en ont envie?)

    BREF moi a la base je ne comptais pas manger mon placenta mais la lecture de cet article, ainsi que les commentaires débiles et de mauvaise foi m’incitent a le faire!

    Signé renardeau (qui du coup est un animal qui mange son placenta)

    • Les commentaires débiles et de mauvaise foi sont juste là pour vous expliquer qu’il n’y a AUCUNE RAISON SCIENTIFIQUE VALABLE de manger son placenta. Le sang de cordon est utilisé effectivement pour des raisons thérapeutiques mais manger le placenta ne permet pas de bénéficier de cette thérapie. Le problème c’est que des industriels réalisent des business juteux sur le créneau du « c’est naturel » vous promettant l’encapsulation de vos gélules, la cuisine de votre placenta contre une partie de votre porte monnaie. Si les femmes ne sont pas libres de manger leur placenta c’est essentiellement pour des raisons sanitaires de gestion de déchets biologiques. C’est fou qu’un article qui met à mal les pseudos arguments de la placentophagie soit aussi discuté. Avez vous demandé des comptes aux pseudoscientifiques qui abusent de la crédibilité de jeunes mamans pour s’en mettre les poches? Vous êtes vous scandalisé sur la propagation de fausses informations concernant cette pratique? Ne trouvez vous pas scandaleux qu’aujourd’hui on prenne encore les femmes pour des individus hermétiques au raisonnement scientifique?

    • Merci Renardeau! en tout cas ce post à le mérite d’encourager plus de recherches de ma part (et peut-être aussi chez les autres lecteurs, j’espère) en ce qui concerne les us et coutumes autour du placenta de par le monde et je trouve ça vraiment passionnant.

  10. À la lecture de çet article m’apparaît un manque certain de tolérance envers des femmes qui peuvent faire le choix d’ingérer leur placenta, sans apporter d’arguments concrets sur pourquoi cette pratique serait si néfaste ( aucune donnée scientifique dans le sens que manger son placenta serait bénéfique ni dangereux donc). C’est donc une opinion qui est étayée et sur un ton méprisant pour des femmes libres, qui ne font rien de dangereux à leur corps ou celui de leur enfant. En vous lisant plusieurs questions surgissent : Pourquoi tant d’exaltation à juger des femmes qui décident de vivre leur accouchement et post accouchement de manière certes peu conventionnelle mais en aucun cas dangereux ou aberrant scientifiquement. Sur quelle base se fonde cette définition violente de la fonction de doula ( avez vous eu une mauvaise expérience avec une doula? Pourquoi une personne qui se dédicace à accompagner des femmes dans leur grossesse serait elle una charlatan? Parce qu’elle n’a pas de diplôme médical?) Étant enceinte et découvrant bon nombre d’aberration sur l’accouchement ( de la position standard dans laquelle on fait accoucher les femmes, en passant par l’utilisation abusive de la pratique césarienne pour des raisons de rendement et financière, du dernier problème au sujet du vaccin obligatoire pour le nourrisson, du manque d’information sur des pratiques préventives émises par l’O.M.S. qui réduisent considérablement les risques d’episectomie ou de césarienne…bref les sujets ne manquent pas, et avec des arguments scientifiques à la clé) Pourquoi donc cet article qui semble plus être une chasse aux sorcières qui souhaitent ingérer son placenta? Pourquoi penser que si des femmes font ce choix elles sont obligatoirement influencées par des « faux thérapeutes » qui ne se soucient qu’à leur porte monnaie, ou par des célébrités ( d’ailleurs l’actrice citée dans l’article est certes dans une série un peu connue, mais ce n’est pas non plus Madonna, pensez vous vraiment que cette personne à une si grande influence sur les femmes? C’est très réducteur sur la capacité de jugement de celles ci). Bref je découvre cire blog, une plume aiguisée que j’apprécie, ce choix de combat un peu moins… Belle continuation

    • « À la lecture de çet article m’apparaît un manque certain de tolérance envers des femmes qui peuvent faire le choix d’ingérer leur placenta, sans apporter d’arguments concrets sur pourquoi cette pratique serait si néfaste ( aucune donnée scientifique dans le sens que manger son placenta serait bénéfique ni dangereux donc). »

      en tout cas je démontre, que contrairement à ce que prétendent beaucoup de doulas, qui sont les premières à encourager cette pratique en france, il n’y a aucune raison valable de le faire. Et comme cela est rarement expliqué par ces mêmes doulas, cela est illégal. Manger son placenta pose des problèmes d’hygiène et de traitements de déchets biologiques. cela peut même parfois être néfaste car il peut être contaminée par des microorganismes ou par des toxines filtrées par le sang.
      Oui je suis énervée que l’on prenne les femmes pour des idiotes, que l’on puisse faire croire que manger son placenta serait « naturel » un « retour aux sources ». pourquoi toujours penser que les femmes seraient allergiques au raisonnement scientifique? Pourquoi faire de la maternité, une sorte de déraison complétement mystique? Pourquoi abuser de la crédulité de certaines, en usant de faux arguments, pour vendre l’encapsulation du placenta, les recettes de smoothie etc…
      Pourquoi ne pas vous insurger contre ces mensonges éhontés, qui sont du même niveau que ceux qui poussent à manger des ailerons de requins ou des cornes de rhinocéros pour retrouver une virilité? Pourquoi défendre bec et ongles, une argumentation mensongère, souvent soutenue par les doulas? Pourquoi ne pas s’énerver lorsque l’on prend les femmes pour des imbéciles?
      Qu »une personne accompagne des jeunes femmes pendant leur grossesse, je trouve cela très bien. Que l’on utilise cette posture d’autorité pour asséner des discours mensongers sous couvert d’une pseudo connaissance médico-scientifique, je trouve cela scandaleux.

      Quant à votre remarque sur les pratiques hospitalières concernant l’accouchement, je les partage mais je ne vois pas comment des dysfonctionnements ou aberrations hospitalières peuvent légitimer ce mensonge concernant des soi disants bienfaits de la placentophagie ou une soi disant coutume. je ne vois pas de pertinence ici. Faut-il lorsque je dénonce le discours aberrant des doulas, que j’énumère tous les dysfonctionnements hospitaliers?

      Enfin, alors que vous citez le dernier soi disant problème lié au vaccin du nouveau né je vous conseille de lire cet article
      http://rue89.nouvelobs.com/2015/05/24/vaccin-dt-polio-pourquoi-faut-signer-petition-professeur-joyeux-259353
      Discuter avec votre praticien et vous verrez qu’il n’y a pas de scandale.
      J’espère que ces informations vous permettront de prendre vos décisions en toutes connaissances de causes et de vacciner votre enfant.
      Je m’énerve car même si cela parait anodin d’encourager la placentophagie, cela recouvre en fait d’un discours complètement déraisonnable, et cela procède par les mêmes mécanismes que le mouvement anti- vaccin (2 courants qui nous viennent des états unis) aux conséquences désastreuses pour la prochaine génération.
      Merci pour vos compliments sur ma plume, j’espère que ma réponse aura pu répondre à vos interrogations sur ma motivation.

  11. J’ai bien aimé cet article! Quand j’ai entendu parlé de cette mode, je me suis demandée pourquoi elles le mangeaient et est ce que je pourrais manger le mien? A la première question je n’ai pas trouvé de réponse censée, appuyée par des études scientifiques sérieuses sur les bienfaits de cette consommation. A la seconde je me suis dit que le placenta agit comme un filtre et qu’il doit être plein de déchets donc non je n’ai pas tellement envie de le consommer! J’espère juste pour celles qui le font qu’on ne découvrira pas dans 10 ans qu’elles se sont empoisonnées avec.
    Et j’aimerais bien que mon sang de cordon ne soit pas simplement jeté avec les déchets organiques, mais malheureusement je me suis renseignée et dans ma maternité ils n’ont pas la possibilité de mettre en place le protocole pour récupérer le sang de cordon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s