technique n°1 n°2 n°3 et n°4 pour repousser la mort

Mon père, ce grand philosophe berrichon, m’a donné une fois cette définition de la vie qu’il avait entendu sur rires et chansons :

 la vie, maladie sexuellement transmissible et mortelle dans 100% des cas

La première fois c’est rigolo, la deuxième fois on commence à se demander si c’est vrai:

est-on obligé de vieillir puis de mourir ?  Comment être immortels ?

Ici commence le détail de 4 techniques pour repousser la mort :

Comment certaines espèces repoussent les limites de la mort

  Technique 1 : Rajeunir à volonté

Certaines espèces du monde vivant semblent se jouer des lois que nous avions considérées comme immuables dans la nature.

Parmi elles, se trouve, la plus étonnante de toutes, la méduse TURRITOPSIS NUTRICULA, vivant dans les eaux des caraïbes.

Turritopsis nutricula from Brazil, by Alvaro E. Migotto,
turritopsis nutricula

Cette petite méduse a la particularité de pouvoir, même après avoir atteint sa forme adulte, qui est mature sexuellement, de rajeunir et de retourner vers sa forme juvénile et de répéter ce processus de façon infinie:

le cycle de vieillissement /rajeunissement de turritopsis
le cycle de vieillissement /rajeunissement de turritopsis

C’est la seule espèce connue possédant cette caractéristique, cela est rendu possible par un mécanisme cellulaire dit de trans-différenciation: des cellules adultes déjà spécialisées sont capables de se transformer en un autre type cellulaire ou de retourner à un état non différencié, comme celui des cellules souches.

Autant dire que cet organisme ainsi que les mécanismes moléculaires de ce rajeunissement fait l’objet de nombreuses études.

Cependant, et malgré ce « super pouvoir » de rajeunir à l’envie, Turritopsis Nutricula reste mortelle car il n’a pas exclu que, jeune ou vieille, elle finisse quand même dans l’estomac d’un de ses prédateurs..

va donc te faire nutriculer turritopsis
va donc te faire nutriculer turritopsis, toi et ton rajeunissement!

La technique numéro 2 au prochain épisode…

billie

en attendant:

Pour aller plus loin, plus vite, plus fort:

http://academic.reed.edu/biology/courses/BIO342/2011_syllabus/2011_websites/eric_van_baak_site/ontogeny.html

http://www.marinespecies.org/aphia.php?p=taxdetails&id=117440

Comment certaines espèces repoussent les limites de la mort

  Technique 1 : Rajeunir à volonté (ça on a parlé ici la semaine dernière)

Technique 2: Faire des clones

Dans la famille cnidaire, si la fille Turritopsis Nutricula est immortelle (cf technique n°1) et peut rajeunir, d’autres espèces de cnidaires, et notamment les hydres peuvent se couper spontanément en 2 ou trois morceaux et se régénérer à l’identique.

Une hydre qui ne se doute pas qu'on la prend en photo
Une hydre qui ne se doute pas qu’on la prend en photo

Ce phénomène de reproduction asexuée peut se dérouler chez un individu intègre ou parfois sur un individu sectionné. Un bourgeon apparaît alors sur une partie de l’hydre et celui ci grandit et se détache pour donner un nouvel hydre identique au premier, possédant le même matériel génétique, un clone.

une hydre en train de faire des clones par bourgeonnement. elle aussi pensait faire ça en toute intimité. c'est raté
une hydre en train de faire des clones par bourgeonnement. elle aussi pensait faire ça en toute intimité. c’est raté

ce serait marrant si l’on transposait ce phénomène chez les humains:

hydre073

Ainsi, on peut considérer l’hydre comme immortelle biologiquement, cela a d’ailleurs inspiré de nombreux mythes:

hydre3
l’hydre dans la mythologie: ses têtes repoussent quand on les coupe. Nous ne commenterons pas la dimension phallique de cette histoire car des mineurs me lisent et je ne veux pas de procès.

Les végétaux ont souvent recours à ce mode de reproduction et niveau immortalité, je dois avouer qu’ils nous humilient.

Beaucoup de végétaux sont capables de former un organisme entier à partir de n’importe laquelle de ces cellules, cela est du au fait que leurs cellules sont toujours capables de se différencier en plusieurs types cellulaires. A partir d’une cellule de tronc, il est donc possible de voir réapparaitre, une branche, des bourgeons, et des fleurs.

N’avez vous jamais remarqué sur une souche fraichement coupée, les nombreuses petites repousses ?

D’autres espèces comme les pucerons, les abeilles, ou certains reptiles comme les lézards fouette-queue peuvent se reproduire en produisant des clones, issues d’ovules non fécondés, on parle alors de parthénogenèse.

les lézards fouette queues: des femelles qui se reproduisent seules pour faire d'autres femelles. pas besoin de males, juste de la stimulation entre copines.
les lézards fouette-queues: des femelles qui se reproduisent seules pour faire d’autres femelles. pas besoin de males, juste de la stimulation entre copines.

En passant, je tiens à dire que sachant que les lézards fouette-queues sont essentiellement composées de femelles qui donnent naissance à d’autres femelles (rendant ainsi le genre male superflu) on peut se demander si celui qui les a nommées n’avaient un sens de l’ironie particulièrement développé.

Le matériel génétique est  transmis fidèlement de générations en générations lors du clonage , l’information est donc immortelle, même si elle peut subir, en cours de route, des modifications, appelées mutations.

Il serait cependant trompeur d’assimiler l’immortalité de l’information à celle de son porteur : ce n’est pas parce que 2 personnes portent le même matériel génétique qu’elles deviennent immortelles..

Bonus: la methode scientifique:

hydrefrere074

 

 

Technique n°3: remplacer les organes défectueux

L’axolotl est un petit amphibien, qui, outre sa capacité à rester toute sa vie à l’état larvaire (on parle de néoténie), est en plus capable de régénérer nombre d’organes endommagés ou détruits (pattes, morceau de queue et parfois de cerveau).

l'axolotl, ce super héros qui fait vaguement penser à une....
l’axolotl, ce super héros qui fait vaguement penser à une….

Technique n°4: attendre la fin de l’orage

En 2007 des scientifiques ont retrouvé une graine de palmier vieille de 2000 ans sur le site archéologique du palais d’Hérode. A la surprise générale, cette graine une fois plantée a donné naissance  à un dattier.

dattier obtenu après germination des graines vieilles de 2000 ans.

Mais les espèces les plus étonnantes en termes de résistance à des conditions extrêmes, les champions de la résistance, ce sont bien sûr les tardigrades.

Ces organismes microscopiques  appelés oursons d’eaux sont capables de résister à des températures et des pressions peu propices habituellement à la vie, mais aussi aux radiations et à la présence de produits chimiques.

En effet, dès que les conditions extérieures mettent son organisme à rude épreuve, le tardigrade se déshydrate jusqu’à inactiver totalement son métabolisme, on dit qu’il est en état de cryptobiose, or durant cet état de cryptobiose, aucun métabolisme n’est détectable, exactement comme s’il était mort.

Cet état peut être maintenu plusieurs années et dès lors que les conditions du milieu deviennent à nouveau propices, le tardigrade sort de son état de cryptobiose comme s’il ressuscitait.

un tardigrade
un tardigrade.

La mort est elle donc vraiment une fatalité pour l’Homme?  Que nous promettent les scientifiques?

Promis je vous en reparle prochainement.

Bisous

Billie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s